Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Textes et photos de Serge Capdessus

Du vélo, de la randonnée et de la montagne.

LUCHON. ARREAU. SAINT LARY. LUCHON. JANVIER 2019. 2 JOURS. 18 COLS.

1ER JOUR.

LUNDI 14 JANVIER 2019.

DE LUCHON (31) A ST LARY (65) PAR LA PLAINE.

12 cols.

110 kilomètres.

+2300 mètres.

8h30, je quitte Luchon par un matin hivernal, bien frais. Pas de précipitation ni de verglas et avec mes deux sacoches et mon petit sac à dos, je descends à grands coups de pédale, toute la vallée de Luchon.  Les conditions sont agréables et faciles pour rouler. Je dépasse tous ces petits villages que je connais bien. Je traverse Cierp Gaud et arrive à Bertren. 

COL D ESTIC 611 mètres.

COL D ESTIC 611 mètres.

Je quitte la route et prends une piste à tracteur pour pénétrer dans la montagne. Je traverse ainsi le COURET 574 mètres (col des Hautes Pyrénées)  puis plus loin le COL D'ESTIC 611 mètres ( 65). Le temps est toujours aussi frais et agréable, le sol étonnamment sec. J'arrive sur la route goudronnée, traverse les petits villages d'Anla. Je remonte sur la montagne pour traverser d'abord le COL DE MORTIS 841mètres (65) puis plus loin le COL DE CHERACH 958 mètres (65), le COURET 950 mètres (65) et enfin le LES COTS 1099 mètres (65).

COL DE MORTIS 841 mètres.

COL DE MORTIS 841 mètres.

LES COTS  1099 mètres.

LES COTS 1099 mètres.

Je redescends immédiatement jusqu'au col de Cherach ou je prends la piste raide et facile qui monte au col suivant. Je pousse mon vélo puisque la pente est trop raide pour rouler, fesse sur la selle. Il fait très beau, je suis seul sur ce col bien marqué, à la vue très étendue. COT DE BA 937 mètres (65). Je descends sur le flanc nord en roulant et en poussant mon vélo dans des pentes et des pâturages faciles. Je trouve logiquement une piste qui me ramène à une route petite route goudronnée  depuis laquelle je vais gravir le facile, mais un peu encombré par des arbustes, COT D OUSSIEU 845 mètres (31)

COT DE BA 937 mètres.

COT DE BA 937 mètres.

Je retrouve le col de Cherach et je prends alors une très longue piste descendante jusqu'à la plaine. Ici à nouveau le goudron, facile et confortable me permet de traverser toute la plaine de ce secteur. Les villages, Tibiran, Aventignan, Montégut, Nestier et Hautaget se suivent sans jamais se ressembler.  J'avance bien même si un fort vent de face m'oblige à appuyer fortement sur les manivelles. Le temps lui reste sec et stable. Après une petite cote qui me permet de m'eloigner des collines de la plaine, j'arrive a Montferrier pour une pause de quelques minutes. 

EGLISE DE MONTSERRIE.

EGLISE DE MONTSERRIE.

Le vent s'est maintenant calmé et je file plus facilement vers Montoussé. Je surveille ma montre du coin de l'oeil car je vois le temps passer et je ne voudrai pas terminer à la nuit.  Âprès un dernier parcours roulant puis montant, j'arrive au col suivant COURET 570 mètres (65). C'est la première fois que je roule à cet endroit. Vite une photo et je redescends. Quelques recherches dans ce réseau de petites routes et de collines je remonte à Gajan Dessus pour gravir le magnifique  COURET DE GAYAN 639 mètres (65). Je reconnais bien cet endroit , il est calme avec beaucoup de charme. 

VACHE ME REGARDANT A GAJAN DESSUS

VACHE ME REGARDANT A GAJAN DESSUS

Je reprends ma route, traverse saint Arroman et atteins le COL DE MAZOUAU 631mètres (65). Beau temps toujours calme. Je suis satisfait, il me reste maintenant à rouler et à rouler. J'ai 25 kilomètres à avaler, 6 ou 7 de descente et le reste à remonter la vallée d'Aure.  C'est un bel effort de vélo qui me plait beaucoup. Après toutes les montées et descentes de ce matin, ici il suffit maintenant de trouver la bonne cadence la plus régulière possible et d'appuyer et d'appuyer. Je traverse Hechettes et retrouve la route nationale à Rebouc. La circulation dense me laisse rouler sans problème, je n'aperçois pas un seul vélo. Je dépasse Sarrancolin Beyrède et arrive à Arreau. Je fais une petite pause sur la place et repars après avoir rempli mes bidons.

PASSAGE A ARREAU

PASSAGE A ARREAU

Il me reste 11 kilomètres à parcourir, cela devrait donc bien passer. Je reprends la route, passe au PAS DU TIR 752 mètres (65), mon dernier col de la journée et file au plus vite. Effectivement, 11  kilomètres ce n'est pas la mer à boire et je suis très surpris de voir rapidement le panneau Vielle Aure. En réalité j'en suis encore loin du but mais la fin sur une petite route tranquille est agréable. Il est juste 18 h le jour décline quand je pénètre dans le Mobil Home de Bruno. Mise en route très longue et très compliquée mais soirée douce et agréable. 12 cols en plein hiver sans une goutte de pluie, ca s'arrose.

REPAS SOLO

REPAS SOLO

2 EME JOUR 

15 JANVIER 2019

DE SAINT LARY A LUCHON PAR LA MONTAGNE.

6 COLS

55 kilomètres.

+1748  mètres de dénivelé

Apres une bonne nuit de récupération je quitte Vielle Aure pour un passage à Saint Lary. Il fait beau mais très froid. Je prends la route de la montagne en attendant fébrilement le soleil. La pente est aussitôt forte. Je connais ce col mais là je vais drôlement piocher. Certainement les efforts de la veille qui pèsent sur tout mon organisme. Je traverse les villages de Sailhan, Estansan et Azet. Il fait beau, la pente reste toujours forte, aux environs de 8%. Et c'est fatigué et trempé de sueur que j'arrive enfin au COURET DE LATUHE 1585 mètres(65) qui n'a que des traces de neige. Quelques coups de pédales supplémentaires et j'arrive au COL D'AZET 1580 mètres (65).

SAINT LARY AU MATIN

SAINT LARY AU MATIN

VAL LOURON

VAL LOURON

COURET DE LATULE 1585 metres

COURET DE LATULE 1585 metres

LUCHON. ARREAU. SAINT LARY. LUCHON. JANVIER 2019. 2 JOURS. 18 COLS.

Je descends lentement sur Loudenvielle que j'atteins vers midi, complétement congelé par cette longue descente. Profitant d'un mur bien ensoleillé je me change entièrement et mange tout ce qui me reste. Après un café au restaurant du coin je gravis avec beaucoup de peine le seigneur du coin le COL DE PEYRESOURDE 1569  mètres (31). IL fait toujours aussi beau et il ne me reste plus qu'a descendre sur Luchon après avoir traversé, en passant le PAS DE L ESCALERE 1228 m (31) et un peu plus bas le PAS DE PEYRE 1060 mètres (31).

J'arrive vers 16h, congelé mais heureux d'avoir réalisé cette boucle hivernale.

COL DE PEYRESOURDE. HAUTE GARONNE.

COL DE PEYRESOURDE. HAUTE GARONNE.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Serge 3364 sur le portail Overblog

Commenter cet article