Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Textes et photos de Serge Capdessus

Du vélo, de la randonnée et de la montagne.

TEXTES PERSONNELS DE FIN D ANNEE 2019

TEXTES PERSONNELS DE FIN D ANNEE 2019

Chers tous 

 

A l’occasion de mon anniversaire et de la sortie de mon livre, ma maman remise de sa fracture du fémur, il m’a alors semblé possible de réunir à Urdos, dans ses montagnes et son restaurant, nombre de ceux qui me sont chers.

 

Depuis très longtemps, je n’aime pas le début de décembre qui est un moment de l’année toujours froid et triste… Pour contrecarrer cette mauvaise tendance ancienne et profonde j’ai lancé cette idée  des 7, 8 et 9 décembre 2019. Grâce à vous tous, j’ai vécu trois journées de véritable bonheur. Trois journées trop vite passées, trop vite terminées et que je n’oublierai pas.

 

Dès le début, les dieux de la Météo étaient avec moi, avec nous, puisque c’est le Beth Ceu de Pau qui a accueilli, le vendredi soir, les Girondins, l’Ecossais, les Alpins, les Ariègeois, les Marseillais euh non, les habitants de Saint Rémy de Provence, et de La Seyne sur Mer, …  La maison de mes parents s’était bien mise sur son 31 (merci Véro et Francis) pour accueillir cette première vague. Chacun a trouvé sa place autour de la table et dans un lit. Chacun avait apporté bouteilles de vin et de whisky, fromages, charcuteries, dessert ou rôti de poulet (Incroyable, en Gironde ou j’ai quand même vécu longtemps, il existe des poulets qui donnent des rôtis dont un seul peut nourrir 12 personnes ! Quel animal étonnant, je ne m’étais jamais aperçu de  son existence… )

 

Le samedi, tout a continué. Nous nous sommes retrouvés à Urdos où à ma grande surprise nous avons pu réaliser la plus belle des randonnées: la montée au refuge du Larry. Même dans mes rêves, je n’imaginais montée aussi belle, montagne aussi calme, ciel aussi bleu. Nous sommes arrivés facilement au refuge, au cœur d’un endroit sacré à 1700 mètres car c’est le lieu de ma première randonnée, non accompagné, en juillet 76. Quatre aventuriers de bon grand calibre sont restés pour y passer la nuit alors que les autres sont redescendus, un peu déçus, de ne pas avoir pensé y dormir.

 

Le lendemain la fête, l’émotion, le bonheur ont atteint une dimension encore plus intense…. Après une visite chez Monsieur Cedet berger qui produit un fromage magnifique, tout le monde est arrivé et s’est gentiment tanqué sur le trottoir ensoleillé au centre d’Urdos. Voir, vivre ce moment était déjà pour moi une véritable émotion. Mes amis de Buros, de Cambo, de Saurat, de l’enfance, de Belin, de toujours, de Luchon, mes cousins de Malausanne étaient tous là…. Nous avons pris ensemble un apéritif à l’Andouille de Crouzeilles, au fromage d’Urdos, au pâté de Le Cabanial…. Je vous ai dit alors quelques mots, longuement préparés à l’avance, plusieurs fois répétés sur mon vélo…  Ceux qui n’ont pas écouté, ce n’est grave, je leur enverrai le double par signaux de fumée. Je vous ai aussi donné un exemplaire de mon livre qui contient beaucoup de moi.  Le savoir entre vos mains et sous vos yeux me rend heureux. 

 

Et ce fut le repas préparé par les deux chefs du restaurant, Marie Hélène et Jean Pierre, que je remercie ici,  ainsi que Josette la propriétaire directrice générale de l’endroit. Et puis soudain, un peu après l’Omelette Norvégienne, Pierre et Michel sortent du bois. Normal, je m’y attendais un peu. Michel accordéonne et  Pierre donne un texte à chanter. Tout le monde chante. C’est pour moi, très émouvant et jusque-là ça va. Je reconnais aussitôt le fond de l’oeuvre qui est la plus belle chanson que je connaisse et la patte de Pierre dans ce texte légèrement modifié (Que le grand Jacques me pardonne, c’est pour lui rendre hommage…).  Et binbadaboum, c’est la gamelle !  Je ne comprends pas grand chose au fond de l’affaire…. Pierre et Line essaient bien de m’éclairer mais avec des métaphores poétiques, trop gentilles. J’étais, alors inaccessible, sur une autre planète …

 

Le repas s’est trop rapidement terminé, même si j’ai bien essayé de m’enchainer à la porte du restaurant de façon, à prolonger ce moment merveilleux, il a fallut se séparer… Et le lundi matin, les derniers, ceux qui habitent le plus loin, m’ont laissé avec toutes ces images magnifiques, ces moments merveilleux, ces visages aimés, cette présence chaleureuse, dont j’ai toujours eu besoin.

 

Va venir maintenant, comme dans les marchés publics, le temps d’ouvrir les enveloppes et de découvrir et d’attribuer et de comprendre, enfin, tous les cadeaux reçus. 

 

Merci  à tous pour votre générosité.

Merci à tous d’être venus de si loin pour moi.

Merci à tous d’avoir annulé tous vos autres engagements et autres cointes.

Merci à Pierre.

Merci à Véro. 

Merci à ma Maman pour tout le reste. 

 

Je mettrai les photos de ce week-end sur une page de mon blog sergecapdessus.com Je vous prie de croire à toute mon affection.

A Luchon le 11 décembre à 11 h 

sergecapdessus@orange.fr0610320120

TEXTES PERSONNELS DE FIN D ANNEE 2019

Message à l’attention de Madame la Directrice 

et de tout le Personnel de l'Epad "Era Cazo".

 

Mesdames, Messieurs. 

 

Cette année 2018 a été marquée pour nous par la fracture du col du fémur de Madame Marie Capdessus, ma maman C’était sa 6ème fracture des membres inférieurs mais celle là semblait être la plus sérieuse, la plus dangereuse de toutes.  

 

Hospitalisée à Saint Gaudens, elle a été opérée et réparée. Elle est rapidement revenue à Era Cazo et je la préférais dans ce lieu plutôt que n’importe où ailleurs. Le mois d’août a été bien difficile pour elle. La vie semblait vouloir hésiter à se relancer dans ce petit corps abimé et usé par la maladie. Les premières journées et nuits se sont ainsi succédé sans amélioration notable ou rapide.

 

Et puis, lentement, petit à petit, grâce au professionnalisme de tous et de toutes, grâce aux soins attentifs et adaptés, grâce à la bienveillance générale, grâce à tout le matériel mis à sa disposition, grâce à vos voix et vos gestes toujours doux, aidants, stimulants, ma maman a repris le goût de la vie, a repris le dessus sur le sommeil, la nuit, le noir…

 

J‘ai douté, j ‘ai eu peur pendant tout ce mois d’août et vous m’avez, toutes, aidé, encouragé, écouté. Je savais qu’au fond du corps endommagé de Marie, il restait une énergie forte, cette énergie qui lui a permis de vivre et de surmonter toutes les catastrophes traversées au fil des années de sa vie. Mais il fallait lui donner les moyens et l’envie de remonter à la surface.

 

Elle a ainsi commencé dans son lit par tourner les yeux, puis la tête, puis à faire des gestes puis à manger (presque normalement), puis à descendre pour le repas de midi puis à rester toute la journée en bas, avec le reste de la famille  de Era Cazo... 

 

Cette évolution, majeure et capitale, si lente et si rapide à la fois, c’est bien à vous tous, personnels de Era Cazo que nous la devons.

 

Nous n’oublierons jamais tout ce que vous avez tenté, fait et réussi pour Marie, ma maman. Je vous remercie pour cela de tout coeur.

 

 De la part de toute les familles Capdessus et Darthos, je vous souhaite un très joyeux Noel et de Joyeuses Fêtes. 

 

Luchon le 12 décembre 2018

Serge Capdessus  

TEXTES PERSONNELS DE FIN D ANNEE 2019
TEXTES PERSONNELS DE FIN D ANNEE 2019
TEXTES PERSONNELS DE FIN D ANNEE 2019

Luchon le 13 avril 2020

 

 

Mon cher Daniel,

 

Ce jour est un jour funeste pour nous tous. Dominique m’a appelé ce matin pour m’apprendre la triste nouvelle. Je savais comme nous tous, Jean Paul, ton papa, très gravement atteint par cette maladie qui ne laisse pas beaucoup de chance à ceux qu’elle attaque… Je suis passé le voir il y a environ 4 semaines. On commençait à parler très sérieusement du coronavirus et en étant bien obligé de rester à distance, j’avais quand même pu échanger seul avec lui pendant une dizaine de minutes. Il était affaibli, épuisé même, mais il était toujours très lucide, il ne me semblait pas (trop) souffrir ni moralement ni physiquement. Bien sûr, cela ne t’étonnera pas, il ne s’est plaint de rien auprès de moi… 

 

Sa belle vie s’est arrêtée ce matin, je t’adresse donc très affectueusement l’expression de toutes mes condoléances les plus attristées.

 

Comme tu le sais bien, je connaissais Jean Paul depuis déjà de très nombreuses années. Moi qui ai perdu mon père il y a très longtemps, laissant dans ma petite tête un trou immense, j’avais construit, au fil des années, avec Jean Paul une relation unique et particulière faite de respect, d’admiration et aussi d’affection. Son immense culture, son parcours professionnel m’ont toujours fasciné au plus haut point et j’étais toujours très heureux au fil des repas à Cestas, de nos vacances à Mimizan de le voir, le côtoyer et échanger avec lui. 

Ton papa était un homme de caractère, cela personne ne peut le contester mais il a su toujours établir et installer des moments d’échange et de partage avec nous. La relation très forte qu’il a installé avec Pierre et Rémi m’a toujours ravi le cœur et le nombre de fois dans ma vie où j’ai employé l’expression « Tu demanderas ça à ton grand père… » renforçait encore ce lien entre nous. Je n’étais pas toujours d’accord avec lui surtout quand nous parlions évènements d’actualité politique mais j’ai vite compris que son discours de grande qualité, de grandes références, m’apportait énormément. Je me suis d’ailleurs aperçu quand nos discussions pour de multiples raisons se sont éloignées dans le temps, qu’elles étaient très importantes pour moi car tout simplement, il n’y avait qu’avec lui que je parlais, que j’échangeais ainsi. 

 

Tes deux parents auxquels je reste très attaché, sont des gens de très grande qualité morale qui ont eu tout au long de ces 40 années une attitude merveilleuse, irréprochable, sans faille, auprès de nous, auprès de Dominique, de Pierre, de Remi et donc de moi. Et ça je peux te garantir que dans les familles, c’est bien rare… 

 

Tu as fait en tant que fils, tout ce que tu pouvais faire pour lui, il ne te savait pas loin de toi et de ta Maman, je suis certain que cela a compté pour lui jusqu’à son dernier instant. 

 

Je t’embrasse et te redis toute mon affection. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Serge 3364 sur le portail Overblog

Commenter cet article