Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Textes et photos de Serge Capdessus

Du vélo, de la randonnée et de la montagne.

MAGNIFIQUE SEJOUR DE VELO A TAUTAVEL (66). DECEMBRE 2019.

RECIT DE QUATRE JOURS A VELO AU DEPART DE TAUTAVEL

( DEPARTEMENT DES PYRENEES ORIENTALES )

39 COLS

----------------

 

1ER JOUR 

PETIT CIRCUIT AU SUD EST DE TAUTAVEL.

4 cols

37 km

Véro souffrante, je quitte Tautavel seul en début d'après-midi. Le temps est doux et agréable sans vent. Je roule sur la route de Estagel et prend sur la gauche petite route et piste jusqu'au COL DES ALZINES 135 mètres, bien caché dans la forêt. Revenu sur la départementale je prends une nouvelle petite route qui me permets de couper droit dans les vignes. Une autre départementale puis une nouvelle petite route et j'atteins aisément le COL DEL BOIX 208 mètres, à la vue bien dégagée. Je reprends la D611 et file vers le Nord. Mais emporté par mon élan, je manque la bifurcation attendue et vais jusqu'à l'entrée de Paziols ou je constate rapidement mon erreur. Je reviens en arrière et par une toute petite route serpentant  dans les vignes, j'arrive au COL DE LA LAUZE 249 mètres... 

COL DES ALZINES

COL DES ALZINES

MAGNIFIQUE SEJOUR DE VELO A TAUTAVEL (66). DECEMBRE 2019.
MAGNIFIQUE SEJOUR DE VELO A TAUTAVEL (66). DECEMBRE 2019.
COL DEL BOIX

COL DEL BOIX

MAGNIFIQUE SEJOUR DE VELO A TAUTAVEL (66). DECEMBRE 2019.

Le jour baisse, je n'ai pas pris de lampe, je fonce donc aussitôt sur la route du retour. Je prends sans trop le comprendre un beau raccourci et j'arrive à Tautavel alors que tombe la nuit. Pour bien compléter cette journée, je monte alors au col suivant en sortie du village, sur une petite route totalement déserte. PAS DE JALA 165 mètres. Je dépasse ce col et monte en suivant jusqu'au plateau. Il fait nuit noire, l'instant est magique, je redescends sans encombre et en pleine nuit jusqu'au village de Tautavel.

2EME JOUR 

31 DECEMBRE 2019

CRETES AU DESSUS DE LA COMMUNE DE MAURY.

117 km

9 cols

Je quitte Tautavel vers 10h, il fait toujours aussi beau. Je monte sur le plateau, traverse le COL DES ALZINES 135 METRES et roule jusqu'à la grande route départementale qui remonte la vallée. Les conditions sont très agréables et je progresse sans difficultés. Arrivé à Maury, j'abandonne la route et prends une piste qui monte raide dans la montagne. L'effort est magnifique et exigeant. Je remonte par des pistes assez roulantes dans cette face recouverte de forêts. 

MAGNIFIQUE SEJOUR DE VELO A TAUTAVEL (66). DECEMBRE 2019.
PISTE

PISTE

MAGNIFIQUE SEJOUR DE VELO A TAUTAVEL (66). DECEMBRE 2019.
COL DE LABEN

COL DE LABEN

J'arrive au COL DE LABEN ou je trouve une route forestière nettement plus roulante. Je passe ainsi au COL DE MAURY 381 METRES puis au COL DE PORTELL 359 METRES. Je roule maintenant sur une route bien goudronnée et bien ensoleillée. Ma progression est  plus rapide que pendant la montée sur piste au dessus de Maury. Je traverse le COL DEL TAUC 365 METRES, peu marqué et le COLL DE LACROUX 374 METRES juste avant d'atteindre le village de Saint Arnac. 

MAGNIFIQUE SEJOUR DE VELO A TAUTAVEL (66). DECEMBRE 2019.
SAINT ARNAC

SAINT ARNAC

MAGNIFIQUE SEJOUR DE VELO A TAUTAVEL (66). DECEMBRE 2019.
COL DE PORTELL

COL DE PORTELL

Je roule quelques instants sur la D619, jusqu'à un carrefour que je reconnais bien pour y être déjà passé il y a quelques années. Le moment est magnifiquement calme, j'avance bien sur cette route facile afin d'essayer de rattraper mon retard. J'arrive ainsi à Saint Martin mais je réalise alors que je me trompe de village pour le rendez vous avec Véro qui m'attend beaucoup plus loin. Je repars et  passe Le Vivier, Las Cabanes, le COL DEL MAS 551 METRES et retrouve enfin  Vero pour une belle halte au soleil, avec plus d'une heure de retard. 

Repas pris, je descends par une belle route serpentant au pied de falaises calcaires impressionnantes jusqu'à Caudies. Piqué par un panneau routier je ne peux m'empêcher de  rouler sur la D9  en direction du col Saint Louis. La pente est rude et dépasse nettement et longuement les 10%. Après quelques virages étonnants voici le COL DE SAINT LOUIS 696 METRES. Le jour baisse, le moment est calme, doux presque magique. Pour prolonger encore la fête je roule sur une large piste forestière jusqu'au COL MARTY 756 METRES.

COL DE SAINT LOUIS 696 METRES

COL DE SAINT LOUIS 696 METRES

MAGNIFIQUE SEJOUR DE VELO A TAUTAVEL (66). DECEMBRE 2019.
COL DE MARTY

COL DE MARTY

PISTE DU COL MARTY

PISTE DU COL MARTY

MAGNIFIQUE SEJOUR DE VELO A TAUTAVEL (66). DECEMBRE 2019.

Mais il ne faut pas trop trainer, je suis encore loin de Tautavel, je plonge alors dans la descente, traverse Caudies et file à grands coups de pédale et de grand plateau sur la RN 117, la route de mes vacances que je suivais avec les miens les jours de grands départs. Je franchis sans le voir le COL DE BOSE et atteins Maury ou je fais une bonne halte complète. Puis toujours sur la 117 j'arrive ensuite à l'entrée d'Estagel ou je prends une petite route fermée et donc déserte. Je passe près d'un chantier de contournement de la ville et longeant l'Agly, je m'enfonce dans les terres. Je passe devant une majestueuse propriété  viticole aux tons roses, le Mas de Jau...

MAGNIFIQUE SEJOUR DE VELO A TAUTAVEL (66). DECEMBRE 2019.
LE MAS DE JAU

LE MAS DE JAU

LE MAS DE JAU

LE MAS DE JAU

Je retrouve alors le réseau ouvert à la circulation automobile et par la D59 je remonte sur le plateau. La nuit tombe doucement, je roule bien éclairé dans cette solitude nocturne et magnifique. Voici le plateau tout aussi désert qu'hier et je descends alors sur Tautavel. Pas un bruit, pas une voiture. Je passe au PAS DE JALA  et arrive à bon port vers 20 heures. 

RETOUR NOCTURNE

RETOUR NOCTURNE

3 EME JOUR.

1ER JANVIER 2020

AUTOUR DU CHATEAU DE AGUILAR.

84 KM

8 COLS

PREMIER  jour de l'année. Je quitte le gite un peu plus tard que d'habitude et je file vers le nord en suivant la route de Vingrau. Il fait déjà beau mais encore froid. Je traverse le village de Vingrau et filant dans les vignobles, après quelques recherches en forme de passages aimables, j'arrive au PAS DE LES GARBES 170 mètres. Le temps est doux et fort agréable. Je reviens au village par les vignes. Je croise quelques personnes, pas une seule ne me dit bonjour, on ne se souhaite donc pas une bonne année. Les gens de ces villages sont plutot  grognons, plutot hargneux...

PAS DE GARBES

PAS DE GARBES

Je reviens au village et prends la D12  pour gravir le second col du jour. Après un petit poussage en suivant un joli sentier, j'arrive ainsi au PAS DE L'ECHELLE, coincé entre la montagne toute proche et un hideux lotissement. Je traverse le col, retrouve la route et file sur la D12. Je roule pendant une bonne dizaine de kilomètres  dans une mauvaise direction, sans le comprendre bien entendu. Alors que je suis en train de descendre vers la plaine, qui m’apparaît toute proche, je m'aperçois de mon erreur. Je stoppe et  fais aussitôt demi tour... 

PLAINE DE VINGRAU

PLAINE DE VINGRAU

...Je repasse à Vingrau et je file par la D39  jusqu'à l'entrée de Tuchan. Au dessus de moi, sur ma gauche, le château de Aguilar. J'y arrive au prix d'une montée courte mais très raide qui doit taquiner les 20%. Véro m'y  rejoint, nous mangeons ensemble, c'est un vrai moment de bonheur...

CHATEAU DE AGUILAR

CHATEAU DE AGUILAR

Après le repas, nous prenons ensemble une piste raide et peu roulante qui nous mène sur le plateau. L'endroit est étendu, dégagé et désert. Nous marchons ensemble pendant 2 ou 3 kilomètres dans ces paysages magnifiques et très calmes. Puis Véro fait demi-tour et me laisse rouler seul. Je vais d'abord au PAS DE SAINT CLEMENT, facile d'accès puis cherche et trouve un itinéraire direct pour redescendre  vers la plaine. Excercice rude mais qui se termine bien. Je retrouve le goudron et roule jusqu'au hameau de Nouvelle, gros bourg avec de grands bâtiments viticoles. L'endroit est un peu étrange, vide et étonnant. Je suis alors la piste jusqu'au COL DE NOUVELLE 379 METRES. Le soleil commence à baisser, faut que je me hâte. Je vais alors suivre une route forestière tres roulante, agréable à parcourir. J'arrive d'abord au COL DE BARROU 456 METRES puis un peu plus loin au COL DE L'IRE 354 METRES.

COL DE NOUVELLE 379 METRES

COL DE NOUVELLE 379 METRES

COL DE L'IRE 354 METRES

COL DE L'IRE 354 METRES

Je reste sur la même piste pour atteindre le COL D EXTREME 251 METRES. Juste une petite halte et je plonge vers le sud en suivant une belle route départementale . La nuit commence à tomber et je prends sur la droite une nouvelle piste qui me mène au COL DE LES 278 METRES. La nuit est noire, je m'équipe et me lance dans la descente du retour qui me mènera jusqu'à Tautavel après plus de 20 kilomètres dans un noir complet, à la seule lueur de mes lampes du guidon.

COL EXTREME 251 METRES

COL EXTREME 251 METRES

COL DE LES. 278 METRES

COL DE LES. 278 METRES

4EME JOUR

AUTOUR DU CHATEAU DE PEYREPERTUSE.

82 KM 

18 COLS 

 

Je quitte Tautavel par la route habituelle, traverse le COL DES ALZINES 135 mètres  puis le COLL DEL BOIX et enfin LE COL DE LA LAUZE. Cols déjà gravis mais les paysages sont toujours aussi magnifiques et je ne me lasse pas d'y revenir. Je reste sur la même petite route goudronnée pour atteindre rapidement le COL DE LA CROIX DE L'AUZINE 269 mètres. Abandonnant mon idée initiale, je continue sur cette route qui se transforme, petit à petit et beaucoup plus loin, en piste. Je progresse rapidement sur ces reliefs de crêtes aux vues larges et étendues. Je roule jusqu'au HIERO COL 393 mètres  ou je fais une petite halte. 

Puis toujours sur la même piste, toujours aussi déserte, j'arrive au COL DE L'IRE  et plus loin au COL DE GARBES 550 mètres. Les montagnes qui m'entourent sont hautes, calcaires, totalement désertes, seuls quelques animaux en liberté me regardent passer tout étonnés de me voir avec mon casque bleu et mon vélo jaune. 

PISTE ET CHEVEAUX

PISTE ET CHEVEAUX

J'emprunte une nouvelle piste puis de petits sentiers qui me mènent alors sur un aller retour au COL DE CANALISSE  apparemment très fréquenté par les randonneurs à pied. Au retour d'un virage, je tombe sur des chèvres et leur bouc qui elles aussi me regardent passer bien étonnées, en se chauffant au soleil...

CHEVRES

CHEVRES

Je franchis ensuite le COL DE LA SAGETTE et retrouve Véro au château de Queribus pour la pause repas du jour. La suite est plus tranquille avec un passage en descente au GRAU DE MAURY 450 mètres et plus bas au COL DE L'AUZINE  juste avant d'arriver à Cucugnan et au COL DE TRIBY 343 mètres.

CHATEAU DE QUERIBUS

CHATEAU DE QUERIBUS

Je roule devant moi sans trop savoir ou aller vraiment. Je traverse Duilhac et monte aussitôt vers le chateau de Peyrepertuse. Les derniers centaines de mètres sont terriblement relevés mais je ne pose pas pied à terre et arrive, fesses sur la selle, jusqu'au château 

MAGNIFIQUE SEJOUR DE VELO A TAUTAVEL (66). DECEMBRE 2019.
CHATEAU DE PEYREPERTUSE

CHATEAU DE PEYREPERTUSE

Je redescends et prends une belle piste roulante alors que la température fraîchit nettement. Voici LES COLS 590 mètres et un peu plus loin le COL DE LAPRES 599 mètres. 

COL DE LAPRES 599 METRES

COL DE LAPRES 599 METRES

Je redescends à Duilhac et monte au COL DE LA CROIX DESSUS 403 mètres  puis au COL DE GRES 404 mètres. En dépassant Rouffiac je suis attaqué par deux molosses très agressifs qui ne parviennent pas malgré tous leurs efforts à me rattraper. Je roule donc jusqu'à Soulatgé. J'appelle les gendarmes qui ne m'aideront en aucune facon. Dans ces coins reculés, faut se méfier de tout, après les folles de Bugarach voilà les molosses de Soulatgé.  Je file alors par le D10 pour ne pas repasser au meme endroit. A la sortie du village, une dame hollandaise vivant là, me propose son aide et son assistance. Attitude incroyable et rarissime dans ces montagnes hostiles. Je décline son offre et monte jusqu'au COL DE CEDEILLAN 594 mètres avant de plonger dans une longue descente. A Dernaceuillette c'est la nuit qui me stoppe, je m'équipe, mange et me precipite dans cette dernière et magnifique roulade. En pleine nuit, je franchis même le PAS TRINCAT 320 mètres.  Je suis ensuite les longues gorges du Torgan, froides et absolument désertes... 

MA SAUVEUSE !

MA SAUVEUSE !

COL DE CEDEILLAN

COL DE CEDEILLAN

Ce dernier parcours long d'une quinzaine de kilomètres est royalement beau et sauvage  mais est brutalement interrompu par une méchante crevaison de la roue avant, quelques centaines de mètres avant Padern. Je suis obligé d'appeler Véro à mon secours, c'est bien dommage j'étais prêt à rouler jusqu'au bout de la nuit...

 

Serge Capdessus 

13 janvier 2020

Luchon 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Serge 3364 sur le portail Overblog

Commenter cet article

Pereira 14/01/2020 13:22

Quelle parcours magnifiques. Merci pour le partage. A la Toussaint, j'ai emprunté également, certaines de ces routes. Mais je suis limitée car j'ai un velo route. La prochaine fois, je descends avec mon vtt ????. Encore bravo

Serge Capdessus 14/01/2020 13:46

Monsieur
Merci pour votre message
J'ai fait tous ces parcours avec mon gravel. Mais a vtt oui c'est une bonne idée
Bien à vous
Serge capdessus