BAGNERES DE LUCHON LA VILLE AUX 82 COLS !

Publié le par Serge 3364

BAGNERES DE LUCHON LA VILLE AUX 82 COLS !
BAGNERES DE LUCHON LA VILLE AUX 82 COLS !
COL DE SIMOURERE

COL DE SIMOURERE

BAGNERES DE LUCHON

LA VILLE DE MONTAGNE AUX 100 COLS.

 

Bagnères de Luchon magnifique ville de montagne, appelée communément la "Reine des Pyrénées", pour tous les cyclistes du monde et à plus forte raison pour tous les chasseurs de cols est idéalement située, au pied de plusieurs massifs et cols prestigieux. Du centre de la ville, on peut ainsi gravir à la journée,  un grand nombre de cols, routiers, muletiers, montagnards, alpins… Il y en a vraiment pour toutes les roues et tous les braquets entre les grands cols prestigieux, les petits cols sympathiques, les cols de montagne et de portage, les cols perdus et isolés, les cols modestes et accueillants, chacun y trouvera son compte.

Je vous propose donc ici un tour d'horizon complet de cette belle région, accessible par une route nationale, par une ligne de chemin de fer et pourvue de nombreux gites, campings et hôtels. J'ai moi-même effectué la totalité des ascensions décrites ci dessous, j'ai gravi  par exemple 44 fois le col du Portillon et je vous invite donc à venir dans cette cité qui saura ne pas vous décevoir. Tous les circuits détaillés ci-dessous sont réalisables chacun dans la journée, et tous les cols répertoriés ont été reconnus par notre confrérie et sont aisément repérables réalisables grâce aux applications Iphygenie et Openrunner.

LE GRAND PEYRESOURDE ET SES SATELLITES. JOURNEE A 6 COLS.

De Luchon, prendre la D618 goudronnée, monter jusqu'au village de Garein et gravir en quelques minutes avec un peu de poussage aimable et spectaculaire le PAS DE PEYRE 1214 mètres. Revenir à la D618 et atteindre le COL DE PEYRESOURDE 1568 mètres suite à un bel effort de quelques kilomètres de goudron. Quelques mètres après le col, prendre à droite une piste roulante qui mène en une vingtaine de minutes au PAS DE MATAS 1630 mètres.  De ce Pas, gravir alors directement les vastes pâturages à l'Est qui après un poussage en montée, de difficulté moyenne, vous mènent d'abord sur la crête et ensuite à la PORTE DE LIS 1845 mètres. Reprendre ensuite aisément la crête Sud qui ramène au col de Peyresourde. Suivre à nouveau la D618 côté Luchon, et dans le deuxième lacet de cette route, prendre sur votre droite une piste pastorale puis des sentiers qui mènent au prix d'un poussage assez long mais facile au PASSAGE DE LA CROIX 1605 mètres. Ensuite, soit vous revenez sur vos pas, soit vous traversez par une descente raide les pentes sud jusqu'à Gouaux. Rejoindre la D618,  passer au Pas de l'Escalère (non répertorié) et descendre jusqu'à Cazarilh Laspenes, petit village perché. De là, vers 970 mètres d'altitude, prendre un magnifique sentier à pousser et à rouler qui mène au superbe COL DES PRADETS 1157 mètres. Traverser le col et descendre directement sur Luchon par un sentier raide et très bien marqué. 

LE PORT DE BALES ET SES VOISINS. JOURNEE A 7 COLS.

De Luchon, prendre la RD618 goudronnée, puis la RD51. Remonter l'intégralité de la vallée d'Oueil. Un peu plus haut que le village de Bourg d'Oueil, dans un virage de la route, prendre une piste signalée par un panneau en bois. Monter au col au prix d'un poussage assez court mais pénible au PORT DE COURT 1680 mètres.  Traverser ce dernier et rejoindre la route principale avec un poussage aisé et presque horizontal dans les pâturages herbeux. Reprendre RD51 jusqu'à ce vous trouviez une large piste pastorale sur votre gauche. La suivre, en quelques kilomètres très roulants pour arriver au PORT DE PIERREFITTE 1857 mètres. Du Port, au prix d'un poussage raide et exigeant sur des sentes pastorales atteindre, la FOURCHE DE FOUSSERETTE 1995  mètres.  Revenir au Port de Pierrefitte et à la route goudronnée, atteindre rapidement le fameux PORT DE BALES 1755 mètres. Prendre une piste large et roulante qui file plein Est. Aller jusqu'à son terminus et remonter les pâturages qui vous font face en suivant des balises orange d'un GR. Le début est rude puis la pente s'adoucit un peu. Atteindre le sommet de l'Antenac 1990 mètres. Sur le vélo, filer alors plein sud sur la crête en suivant des traces qui se transforment peu à peu en sentier puis en piste roulante. Parcours de crête absolument magnifique qui permet de traverser le  PASSAGE DES AGNERES 1952 mètres et la PASSADE DE CONQUES 1905 mètres. La piste est de plus en plus facile, traverser le COURET 1705 mètres et retrouver le goudron au village de Saint Paul d'Oueil. La fin n'est qu'une aimable descente jusqu'à Luchon. 

LE COL DU PORTILLON ET SES COPAINS. JOURNEE A 10 COLS.

Quitter Luchon de bon matin pour monter en 10 km, raides et ombragés, au COL DU PORTILLON 1290 mètres. Derrière le panneau du col, prendre sur le coté gauche de la route, coté espagnol, une piste forestière presque horizontale. Au bout de quelques kilomètres de roulage facile, franchir une barrière canadienne et juste un peu plus loin, trouver sur votre gauche une ancienne piste de coupe. Passer à coté de ruches et pousser directement en forêt jusqu'au COL DE SIMOURERE 1409 mètres marqué par une borne frontière. Traverser le col en descendant par des pentes raides, faciles hors sentier et en pleine forêt au COL ERA CLOTTA 1361 mètres. Poursuivre la descente pour trouver rapidement une piste forestière qui descend jusqu'à la route goudronnée. Remonter alors au col du Portillon. Basculer cote espagnol et prendre très vite sur la droite une route forestière qui vous mène au CORET ARTIGUETA 1334 mètres et après un magnifique parcours roulant jusqu'au COL DE BAREGES 1749 mètres. Vous aurez des vues très étendues sur l'ensemble des 3000 de Luchon et de la Maladetta. Prendre alors la crête herbeuse Est au dessus du col. Un poussage aisé vous mène au fil de la crête que vous parcourez sans grandes difficultés: PASSADE ERA TRONA 2043 mètres, PASSAGE D'ARES 2115 mètres, PASSAGE D'AROU 2109 mètres, PAS DE VILAMOS 2049 mètres. Descendre alors directement au sentier venant du PAS DE LA MOUNJOYE 2068 mètres qui vous ramène rapidement à la piste de Campsaure puis au Chemin Louise et enfin à la route goudronnée descendant à Luchon.

LA GRANDE CRETE DE LA CIGALERE. JOURNEE A 9 COLS.

Magnifique parcours de crête qui demande de bonnes conditions météorologiques. A Luchon 620 mètres, rouler jusqu'à Montauban de Luchon, prendre la piste forestière de Herran. Dès la sortie de la foret, monter à la cabane des Hours et quitter la piste. Une longue période de poussage sur sentiers commence... Atteindre d'abord le COL DE PANECH 1782 mètres juste après une ligne électrique à Très Haute Tension. Suivre ensuite le fil de la crête qui vous fait face. Le premier ressaut est un peu raide à franchir par un portage.  Arrivé au COL ENDOLETA 1914  mètres, rester sur le fil de la crête en suivant des petits sentiers qui courent dans les pentes recouvertes de rhododendrons. Atteindre ainsi le COL DE LA MONTAGNETTE 1970  mètres  puis rapidement le COL DE HOUNT HEREDE 1903 mètres.  De ce col, large et très marqué, monter fortement sur le fil de la crête pour atteindre le COL DE BIDUR 2000 mètres.  Suit ensuite un long poussage dans des pâturages, parsemé de quelques rochers pour contourner le Sommet de Prat Pardin et atteindre le COL DE POUNE 1904 mètres. Ce dernier parcours est à réaliser dans un terrain ou le poussage est rendu pénible par l'absence de sentier continu. Les grosses difficultés sont alors terminées. Traverser rapidement les trois courets qui font face. Voici d'abord le COL DE POLNEY 1915 mètres puis la PASSADE DES TRES CORETS 1912 mètres et enfin le COL DE LA PALE DU CAILLOU DEL LOUP 1936 mètres.  Le sentier est maintenant net et régulier et on arrive rapidement au Plan de Montmajou ou l'on trouve une piste magnifique, roulante et agréable qui ramène au village d'Artigues. Un peu de goudron supplémentaire et revoilà Luchon. 

LE GRAND TOUR DES MONTAGNES DE LUCHON. LONGUE JOURNEE A  15 COLS.

De Luchon monter à nouveau au COL DU PORTILLON en 10 kilomètres de belle montée sur goudron. Plonger aussitôt sur le versant Espagnol, descendre par la route pour atteindre Bossost. Rouler en légère descente, jusqu'à la frontière française puis quitter ensuite la route internationale pour monter au village de Melles. Les choses sérieuses commencent avec une superbe mais exigeante remontée sur route degradée puis sur piste jusqu'au COL D'ARTIGAUX 1382 mètres, sauvage et isolé. Suivre la piste roulante large et sans mauvaise surprise. Traverser le COL D'ARTIGASCOU 1345 mètres et toujours sur la même piste atteindre le goudron à la station de ski du Mourtis. Un effort supplémentaire et vous arrivez au COL DE LAGUES 1405 mètres, pas très beau. Plonger dans la descente et atteindre rapidement le fameux COL DE MENTE 1349 mètres (Bar et gite à proximité). Prendre alors la D44 pour une descente vertigineuse sur goudron, traverser à grande allure le COL DE LA CLIN 1246 mètres et poursuivre la descente jusqu'au pont sur le Ger. Une courte remontée vous mène au COURET 891 mètres, petit hameau accueillant. Poursuivre par la petite route qui monte régulièrement. Le goudron vous mène sans erreur possible au PORTILLON 1108 mètres. Prendre  alors des pistes toujours boueuses dans la forêt pour atteindre après un poussage sportif le COL DE LA BENE 1206 mètres. Suivre alors plein nord une piste roulante et ombragée. Traverser le COL DES GRANGES D'ASTAU 1095 mètres et atteindre en descendant, ce qui n'est pas donné à tout le monde, le fameux COL DU PORTET D'ASPET 1069 mètres (Point d'eau). S'engager dans une longue descente impressionnante et potentiellement dangereuse pendant une dizaine de kilomètres. Rouler et avant le village de Sengouagnet remonter par le CD 618. Franchir d'abord le COL DE BURET 599 mètres, traverser le village de Juzet d'Izaut (bar et point d'eau), poursuivre la remontée et traverser le COL DE BECH 715 mètres avant d'atteindre le COL DES ARES 797 mètres. Descendre coté ouest sur le CD. Arrivé à Antichan, vous pouvez aller chercher en un petit aller retour le PAS DU BOUCHET 608 mètres. A ce col faire demi tour et rentrer à Luchon après une dernière vingtaine de kilomètres de goudron, en remontée régulière. 

LA GRANDE BOUCLE DE L'HOSPICE DE FRANCE. GRANDE JOURNEE A 6 COLS.

Vous pouvez monter soit à vélo soit en voiture à l'Hospice de France 1379 mètres depuis Luchon. Prendre ensuite le sentier du refuge de Venasque. Sentier de montagne net et très bien tracé, poussage facile. Eau et abri possible au refuge. On peut aller chercher au prix d'un solide aller retour dans les rochers et les éboulis, le COL DE LA MONTAGNETTE 2421 mètres. Revenir ensuite au refuge et monter ensuite jusqu'au PORT DE VENASQUE 2444 mètres par un sentier rocheux avec une fin raide. Vues grandioses sur le massif de l'Aneto. Descendre versant espagnol puis prendre rapidement vers l'Est, un sentier net et régulier au poussage facile. Passer au PORT DE LA PICADE 2477 mètres   puis très rapidement, juste au dessous du col, prendre un autre sentier qui remonte vers la crête frontière. Poussage physique, un peu de portage jusqu'au PORT DE l'ESCALETTE 2399 mètres. Descendre alors avers le Nord en suivant facilement un sentier terreux qui court dans les pâturages. Dans le début de cette descente, on peut aisément aller chercher le PAS DE LA MOUNJOYE 2068 mètres  au prix d'un poussage assez facile. Reprendre la descente et rejoindre d'abord le vaste site des granges de Campbielh puis par une dernière partie bien raide dans la foret , retrouver l'Hospice de France. 

LE COL DES ARES ET TOUS SES SATELLITES. JOURNEE A  9 COLS.

De Luchon descendre vers la plaine, rouler jusqu'à Chaum et remonter au sympathique COL DES ARES 797 mètres. Du col aller chercher en un bref aller et retour vers le nord ouest, le COT DE BELAN 820 mètres, sauvage et accueillant. Revenir au col des Ares, prendre alors la crête Sud et au prix d'un poussage très physique en suivant la crête forestière, atteindre le COL DE LA SERRE 905 mètres. Rester sur ce fil de crête, nombreuses cabanes de chasseur pour abri éventuel, jusqu'au COL DU HO 938 mètres. Prendre alors la route forestière qui même rapidement au PORTAIL DE BARDACHINE 1000 mètres et plus loin au PASSAGE DU PONTET 1238 mètres. Redescendre par la route forestière et la quitter rapidement et monter au COL D'ESPUTS 1255 mètres après un dernier portage dans des pentes raides et boisées. Reprendre la route forestière et redescendre jusqu'au col du Ho pour descendre plein Est avec un poussage raide et en descente jusqu'à la route forestière de Job puis à la route goudronnée D618. Aller chercher le COL DE BURET 599 mètres après le village de Juzet et revenir au col des Ares en franchissant le gentil COL DE BECH 715 mètres. Revenir  à Luchon par la route. 

9 COLS DE MOYENNE MONTAGNE AU DESSUS DU VILLAGE D'ANTICHAN.

De Luchon prendre l'axe de la plane et rouler jusqu'au village de Bertren. Aussitôt après ce bourg prendre sur la gauche une piste qui mène au COURET 574  mètres, et au COL D'ESTIC 611  mètres. Petits cols magnifiques et isolés. Retrouver le goudron, traverser Ilheu, Anla et Gauden. Monter par une petite route goudronnée au COL DE MORTIS 841  mètres (attention aux chiens). Suivre la route pour atteindre le COL DE CHERACH 953 mètres puis le COURET 972 mètres. Prendre alors une large route forestière jusqu'à LES COTS 1099 mètres puis plus loin jusqu'au COT D'OURDE 1095 mètres. Très bel endroit perdu avec une belle vue. Revenir au Couret 972m et emprunter une longue piste qui remonte jusqu'à une ancienne carrière. Pousser jusqu'au COL DE GELADIOU 1263 mètres. Prendre la crête plein sud, facile à suivre, poussage hors sentier jusqu'au COL ESTIUERE 1285  mètres. De ce point il est possible de descendre sur le village de Ourde par un parcours a travers toutes pentes par sentiers et autres pistes. Prendre alors le goudron jusqu'à Luchon pour un retour simple mais un peu long.  

 

TRAVERSEE VALLEE D'OUEIL. VALLEE DE SOST (65). 7 COLS. 

De Luchon, monter au PORT DE BALES 1755 mètres. Prendre plein Est une très large piste roulante. Quelques minutes plus tard au point coté 1790 m, prendre une piste qui file sur la gauche. Traverser le COL DE PRADAUS 1656 mètres. Monter sur la large crête herbeuse avec un poussage assez facile jusqu'au COURET DE SAINT MARTIN 1710 METRES. Reprendre la piste et la suivre jusqu'au PASSAGE DE LA COURBE 1645 mètres (attention aux patous). Plonger alors en descente coté Ouest de cette crête dans des pentes hors sentier (pâturages et rhododendrons). Descente sportive à n'entreprendre que par temps clair. Attention, l'endroit est très isolé. Trouver aisément à l'entrée de la forêt, une piste forestière qui mène sans trop de difficultés au COURET SARTE 1333  mètres. Suivre la crête Sud en poussant jusqu'au COURET MEDAN 1420  mètres. Trouver aisément une petite piste qui descend vers la vallée. Cette piste se transforme en route forestière jusqu'à Sost. Prendre la route départementale, gravir en passant le COURET 789  mètres puis rentrer à Luchon 

 

CRETES DE BINOS. VALLEE DE LUCHON. 6 COLS. 

De Luchon descendre jusqu'à Siradan. Pousser jusqu'à Thebes et Cazaril. Prendre la longue route forestière de Hourmigué Passer au facile COT DE CLIS 805  mètres. Continuer sur cette piste. Long parcours roulant. Au terminus, pousser pendant quelques minutes jusqu'au COL DE HOURGUES 1510  mètres. Suivre alors la crête sud par un poussage à l'horizontale pas très compliqué . Attention aux patous. Arriver COURET DE SOULAGNECH 1438  mètres puis au COURET ESTIVERE 1435  mètres. Basculer dans le bois de Toucouloude pour aller chercher le COURET DE VENT 1312 mètres puis le COURET DE GAN 1185 mètres. Beaucoup de poussages, quelques petits portages, de rares roulages. Remonter au Couret de Soulagnech . Y trouver alors coté Ouest, un magnifique sentier très ancien, souvent recouvert de feuilles qui plonge dans le vallée vers le village de Binos ou on retrouve le goudron. Il suffit de rentrer à Luchon

MASSIF DU BURAT.  2 COLS.

De Luchon monter vers le village de Gouaux de Luchon. Avant de l'atteindre prendre la route forestière de Gouaux de Luchon qui mène à la cabane de Salode. Eau. Monter au PORT DE BURAT 1855 mètres par un violent portage et poussage. Traversée magnifique jusqu'au COL DE SAINT BEAT 1795 mètres. Attention ne surtout pas tenter le Col de la Lisse, abandonné, recouvert de végétation, itinéraire dangereux. Descendre sur les pâturages Est , trouver le sentier du GR10. À la cabane d'Artigue prendre une large piste forestière et roulante qui mène à Marignac et à Luchon.  

LA MONTAGNE DU PAYS DE L OURS. 5 COLS A GRANDE ALLURE. 

De Luchon, rouler jusqu'à Fos 559 mètres, où s'approcher en voiture. De l'ancienne douane, prendre la route internationale puis juste après la Tour du Sérail prendre la route  forestière de Maudan puis une piste suivant une conduite d'eau. C'est une longue montée en forêt qui commence. Un très long poussage permet d'arriver a la cabane de Salontère 1480 mètres. Il est possible d'aller chercher le COL DE BOUQUEMONT 1609 mètres très sauvage après un portage pénible puis revenir à la cabane et monter au COL DE SALONTERE 1775  mètres. Par une grande traversée sur pâturage arriver au PAS DE LA PORTEULE 1774 mètres. Suivre la crête frontière roulante et très agréable. Traverser le COL DE PUYMAURIN 1617 mètres puis plus loin le COL DE TRENTENADE 1445 mètres. Attention le col de Toudoucet est compliqué et dangereux à atteindre. Il vaut mieux descendre directement du col de Trentenade vers le Courau d'Artigue par une descente sportive dans des pentes boisées par de grands arbres. Descente par la piste du matin. 

LE GRAND TOUR DU COL D'ESPINGO. 4 GRANDS COLS.

De Luchon monter par la route au COL DU TREUIL 1780  mètres. Suivre alors le sentier du GR10. Bien prendre le nouveau tracé beaucoup moins dangereux que l'ancien. Atteindre le COL DE LA COUME DE BOURG 2272  mètres par un poussage régulier. Suivre le sentier toujours net qui passe à la HOURQUETTE DES HOUNTS SECS 2267 mètres. Ambiance de haute montagne. Poursuivre sur le même sentier pour arriver au COL D'ESPINGO 1967  mètres. Admirer les paysages et descendre aux Granges d'Astau par le sentier rocheux et irrégulier, c'est un vrai parcours de montagne. Aux Granges, retrouver le goudron et rentrer à Luchon. 

TRAVERSEE DU SACROUX. TROIS COLS GRANDIOSES.

De Luchon, monter au terminus de la vallée du Lys par la route. Prendre alors le sentier qui monte régulièrement dans la montagne. Atteindre assez facilement le COL DE PINATA 2135 mètres. L'ambiance est grandiose. Suivre le sentier toujours bien tracé pour arriver au COL DE SACROUX 2034  mètres. Il est possible de descendre en suivant la crête nord mais c'est là un itinéraire engagé. Il vaut mieux descendre dans le cirque de la Glère pour remonter d'abord au PORT DE LA GLERE 2362 mètres et redescendre jusqu'au fond du cirque pour prendre le chemin de l'Impératrice, magnifique et roulant mais vertigineux par moment. Arriver à l'Hospice de France et plonger jusqu'à Luchon.

DE LUCHON A BARBAZAN PAR ASPET ET COURET, PARCOURS ROUTIER A 100 KILOMETRES ET 10 COLS.

De Luchon descendre à Chaum puis gravir le COL DES ARES 797 mètres. Plonger versant Est, traverser le COL DE BECH puis le COL DE BURET. Juste après le pont de Giet prendre une petite route qui monte au COL DE TRAUES 550 mètres (attention aux chiens). Revenir au CD. Atteindre Aspet. A la sortie nord du village, prendre la D5B jusqu'à Pujos. Suivre le CD 60  jusqu'au village de Couret. Trois petits cols faciles sont accessibles avec de brefs allers retours: COL DE LAS VEINE 448  mètres, COL DE LAS VIGNES 446  mètres puis enfin le COL DE PRADERE 410 mètres. Suivre ensuite CD60 puis CD26 pour traverser Soueich et Encausse. Suivre D39B pour traverser le COL DE MONTMEDAN 513 mètres. Atteindre Loo puis le hameau de Garnère. Un peu plus loin, un court parcours sur piste caillouteuse roulante permet éventuellement d'atteindre le COL DE COURET 506  mètres. Revenir au CD 26  pour atteindre Barbazan et le COL DE HOUTAREDE 475 mètres. Revenir à Barbazan, descendre à Loures Barousse. Y trouver l'itinéraire cyclable (piste sécurisée et panneaux) qui en suivant un parcours sauvage de bord de Garonne loin des axes routiers jusqu'à  Chaum ramène à Luchon.

Serge Capdessus

Luchon le 25 janvier 2021 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article